jeudi 14 décembre 2017

Noël... créativité, inventivité, convivialité...


Voilà que Noël arrive à (très) grands pas. C'est comme chaque année la dernière ligne droite pour commander et trouver ce qui fera plaisir aux enfants. Même si nous avons une grande partie de leurs cadeaux depuis un bon moment puisque mes petits détours par les brocantes du coin de cet été/automne m'ont permis de mettre de côté plein de petites merveilles. Où comment réaliser de bonnes affaires, sans faire le jeu des grands chaînes de jouets et limiter (un peu) la sur consommation. Si vous êtes à l'affût de quelques dernières idées, en voici quelques unes.

Et donc en pratique sous notre sapin... il y aura :

des jeux de société :)
pour jouer en famille, passer plus de temps ensemble. Un bon moyen de passer de belles journées d'hiver au chaud, ou de profiter des belles soirées d'été sur la terrasse ou au coin des arbres. Et un très bon moyen d'apprendre sur plein de niveaux différents.

Le lynx,  

Lutin pantoufles  

Qui mange quoi

Puissance 4

Hop hop galopons! (en passionnés d'équitation, ça devrait leur plaire)












On aime particulièrement les jeux HABA, jeux coopératifs qui permettent de jouer ensemble. Tout le monde gagne ou tout le monde perd face à un adversaire "du jeu". Un bon moyen de développer la solidarité, la cohésion.

Pour les plus petits ici on a aussi le jeu mon premier verger (HABA) auquel les deux jouent depuis leurs 2 ans et demi. Un jeu sympa pour commencer les jeux de société dès 2/3 ans.

et notre petit bonhomme recevra le jeu d'équilibre La pyramide des animaux (HABA)
   


pour les plus petits,  chez nous les jouets grimms ont eu à chaque noël un grand succès, et sortent encore régulièrement pour de nombreuses constructions, et mise en scène.

http://www.mestendancesbio.com/49_grimm-s-jouet-en-bois

et petit bonhomme (qui aura 3 ans en février) aura pour lui des puzzles, des livres, playmobils pompiers (sa grande passion).


et pour les plus grands, notre demoiselle aime particulièrement le UNO, et le 1000 bornes (une belle récup' puisqu'ils étaient à moi quand j'avais leur âge).




 Les enfants trouveront aussi des figurines Schleich pour compléter leur (immense) collection.  Des animaux surtout, mais aussi des chevaliers. On aime particulièrement cette marque là parce que les animaux sont vraiment bien réalisés, ils sont ressemblants, bien finis. Et permettent de réaliser beaucoup d'activités, sans compter des jeux. Alors ils sont un peu chers à l'achat (neufs il faut compter entre 3/4€ et 15€ pour les plus gros). Mais j'ai eu la chance d'en trouver une dizaine en brocante cet été (une bonne affaire puisque j'ai à peine payer 12€ pour le lot). On peut donc en trouver en brocantes, ou en occasion sur internet ;)   et vu le nombre de fois où ils sont utilisés chez nous, c'est un bon investissement!!


Des décors et figurines Brind'bois (je remets ici le lien du billet que j'avais écris au sujet de leurs magnifiques jouets  http://planeteparentage.blogspot.fr/2017/11/un-brindbois-pour-noel.html




Avec les soucis que l'on a eu les derniers temps j'avais pris un peu de retard pour l'une des commandes que j'avais à passer mais ils auront tout de même tout au pied du sapin pour le matin de Noël...  Si vous ne connaissiez pas je vous invite à aller faire un tour par ici --> http://www.atelierdespeupliers.com/jouets/Accueil.html   (je ferai un billet une fois la commande reçue). Mais voilà pour un petit aperçu : On a choisi les indiens (les deux aiment jouer aux indiens, ils ont quelques figurines playmobils mais il leur manquait du décor, et des personnages ;) et j'ai vraiment craqué en les voyant.




Encore une fois des jeux en bois (et c'est dur là aussi de ne pas craquer et acheter la boutique entière).
Mais on préfère largement des jouets en bois faits à la main; des jouets qui ont une âme et vont donner envie d'inventer des histoires. Alors quand on cherche du "fabriqué en france" ou local (la boutique est située en alsace alors en alsacienne de souche exilée en isère forcément je n'ai pas pu résister!) et de quoi stimuler la créativité, le jeu libre etc, on est un peu comme tombé dans une marmite ;) impossible d'en sortir les mains vides.


Pour les plus grands (la demoiselle a 5 ans et demi et trouvera pour elle : )

des jeux de société plus adaptés à son âge ;) les questions de c'est pas sorcier, avec un jeu de questions sur les dinosaures, et un jeu de plateau et des questions sur la France (elle en a déjà un, mais bien qu'il soit à partir de 5/6 ans elle en connait déjà une grande partie des réponses alors on va tenter celui là qui semble plus poussé :) )





des livres : un livre de poche (guide) sur les roches et les minéraux, un livre sur l'histoire de l'évolution, (des livres qu'on a trouvé pendant nos vacances en auvergne cet été) , quelques livres de la bibliothèque rose (horseland). Maintenant qu'elle lit seule, elle commence à apprécier de dévorer ces livres (forcément ça parle d'équitation)
et sûrement bien d'autres livres ;) (les brocantes sont une mine d'or)  La demoiselle (qui n'a pas fait de liste pour noël ("nan mais j'ai encore le temps maman c'est pas demain Noël"... on peut voir ça comme ça!!) me disait ce matin qu'elle aimerait bien un livre/cahier de la nature (qui lui permettrait de voir comment réaliser le sien)  donc j'ai cette collection en tête :






Mais il y aura surement aussi des attrimaths


http://www.mestendancesbio.com/jouets-ecologiques/199-attrimaths-formes-geometriques-en-bois-goki.html



des puzzles (encore une fois merci les brocantes), du matériel de loisirs créatifs. Je cherchais de quoi faire découvrir le crochet, ou la laine feutrée à ma petite grande .. mais ses difficultés attentionnelles sont trop importantes en ce moment je ne pense pas que ça soit la bonne période pour se lancer... 


Vu comme ça la liste est immense... (et heureusement on a un grand sapin pour y déposer tout ça).. Mais mis à part les commandes particulières de jouets en bois, j'ai trouvé tout le reste pour  1 ou 2€ en brocante. On a donc privilégié les jeux de qualité, et la récup/seconde main pour le reste.

Si vous manquiez d'idées j'espère vous en avoir donné quelques unes ;)

mardi 14 novembre 2017

Un Brindbois pour Noël :)




Et bien chez vous je ne sais pas, mais ici on attend Noël avec impatience!!! (enfin maman encore plus que les enfants je crois bien!!)  Et pour cause...  j'ai reçu les premiers cadeaux que les enfants trouveront au pied du sapin le matin de Noël... et... ils sont juste magnifiques!!
Alors qu'on étudiait le canada, et le grand nord en géographie... je cherchais à leur trouver un petit traineau en bois avec ses chiens, ... 

 et j'ai trouvé bien plus!!



Un petit artisan de Rhône Alpes (notre région donc), réalise de magnifiques jouets et figurines en bois. Difficile de se décider tant il y a de choix. Comme je suis convaincue qu'un bel objet a bien plus d'âme qu'un jouet plastique bruyant fabriqué avec des matériaux douteux à l'autre bout du monde et renvoyé chez nous par avion, et donner envie à l'enfant de l'utiliser, d'inventer de créer.... j'ai fait une première, puis une seconde commande :-)  Je préfère choisir un objet de belle qualité et y mettre un prix qui est justifié par la qualité de l'objet, par les matériaux utilisés, et la fabrication artisanale française. Consommer mieux, mais moins et plus responsable. Ce à quoi nous tendons de manière générale (valable aussi pour l'alimentation, ou les produits du quotidien).

Comme les enfants ont apprécié notre voyage virtuel dans le grand nord canadien, qu'ils ont pu rencontrer un musher et ses chiens de traîneaux, j'ai craqué pour un ensemble de figurines d'animaux polaires. Et surtout... le toboggan de pingouins!!!



(c'est évident non? on a tous besoin d'un toboggan de pingouins!!! (oui on se demande à qui sont vraiment destinés les jouets que mes enfants vont recevoir...  et bien j'avoue que, vu le nombre d'heures que je passe à jouer avec eux, j'aime autant me faire plaisir moi aussi :-) ).   Un traineau pour chacun avec son chien, un inuit pour que chacun puisse faire diriger son traineau.. des pingouins qui descendront le toboggan joyeusement. Le lièvre variable et l'hermine blanche rejoindront quant à eux le calendrier de l'Avent histoire de leur donner un petit avant goût de Noël!!

Je vous partage des images provenant du site de la boutique (Lilo et Stitch me tournant joyeusement dans les pattes ces derniers temps je n'ai pas l'occasion de sortir mes trouvailles du placard pour faire des photos).
Figurines ou décors de jeux, maisons, accessoires... le choix est infini, et promet de longues heures de jeux. Je pense vraiment qu'un jouet en bois, réalisé ainsi a une vraie âme et donne à l'enfant toutes les ressources dont il a besoin pour inventer et se créer un univers de jeu, et d'histoires. Je sais qu'ici ça devrait rencontrer un franc succès (et j'ai bien du mal à attendre les longues semaines qui nous séparent de Noël!!)


Je pense probablement y retourner prochainement, chercher encore 2 ou 3 petites surprises pour leur calendrier de l'Avent (voici le lien vers le billet que j'avais écrit l'an dernier sur notre calendrier de l'Avent immatériel (ou en partie puisqu'ils trouveront tout de même un ou deux petits objets)) http://planeteparentage.blogspot.fr/2016/11/avent-2016.html



Alors si vous n'avez pas encore d'idée pour Noël (ou autres bonnes raisons de faire plaisir à vos enfants, n'hésitez pas c'est par ici chez Brind'bois!!!   http://www.brindbois.com/fr/

La ferme - Brindbois



Les animaux de la savane - Brindbois


La forêt - Brindbois



Et suivez bien les prochains jours ;-) On vous prépare une petite surprise pour rentrer pleinement dans cette belle période de l'Avent et de Noël!!!

mardi 29 août 2017

Wild life makes happy kids :)

Après un déménagement, et beaucoup de longues balades... nous voilà de retour!!!

Je manque un peu de temps pour venir écrire aussi souvent que je le voudrai, mais voilà un sujet autour duquel je voulais faire un billet et partager une découverte sympathique.

Nous passions déjà beaucoup de temps en balade, mais depuis notre déménagement mi-avril, pour une petite maison à quelques minutes à peine d'une magnifique forêt, de champs, et de la rivière, nous y passons la majeure partie de nos journées!


J'avais déjà publié sur l'intérêt et le besoin de nature chez l'enfant (http://planeteparentage.blogspot.fr/2016/08/la-nature-pour-seveiller-et-sepanouir.html ), les bienfaits qu'ils en retirent (nous aussi par la même occasion), et depuis un an maintenant j'en vois clairement les bienfaits sur les enfants (et sur moi aussi). On se tient donc à sortir plusieurs heures tous les jours (sauf exception, un manque de motivation, un rendez-vous, ou une météo vraiment trop mauvaise). Depuis notre déménagement, les sorties sont encore plus aisées. Plein de chemins différents (à force là où nous étions avant, on faisait à peu près le même tour à chaque sortie, où il nous fallait prendre la voiture pour rejoindre la forêt ou changer d'environnement. Les balades sont donc vraiment facilitées et plus variées. Avec du coup une faune et une flore bien différente de ce que les enfants pouvaient observer jusque là. On passe donc quasiment 2 à 4 heures minimum chaque jour à sillonner la forêt, les enfants crapahutant à travers les bois, ou des temps d'affûts avec l'espoir de pouvoir observer un animal courageux n'ayant pas trop peur du bruit fait par ces deux minions!!!

Et ces derniers jours leur motivation et leurs efforts en rando ont été bien joliment récompensés. Ecureuils, martres, un chevreuil venu manger en lisière de forêt il y a une dizaine de jours,... sans compter les plumes de geai des chênes ramassées, les couchettes de chevreuil que l'on a trouvé un peu partout au milieu de la forêt, plus récemment des tranchées qui ont probablement été faites par des sangliers... Et quel beau terrain d'apprentissage que la nature.





 On peut tout y apprendre. La faune, la flore, l'importance de la biodiversité, les sciences; mais aussi à améliorer sa condition physique (ça grimpe fort par chez nous), travailler la concentration et l'attention (nous soupçonnons un TDAH (trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité) pour notre demoiselle qui a donc 5 ans et demi et vu comme c'est parti potentiellement chez son petit frère âgé de 2 ans et demi) alors rester attentifs en forêt demande beaucoup de maîtrise de soi. Sans compter les activités que l'on peut réaliser ensuite, en partant de toutes les observations réalisées. Dans le prolongement desquels interviennent ensuite la lecture, les mathématiques... Ici la demoiselle tient (avec mon aide bien évidemment) un journal de la nature, où elle dessine ce qu'elle a pu observer, avec quelques annotations simples (je reparlerai du journal de la nature dans un autre billet prochainement). 

Naissance de têtards au printemps


Je peux voir très nettement la différence entre les journées où nous sortons et ceux où notre emploi du temps nous contraint à des sorties moins longues;  (la demoiselle le verbalise d'ailleurs elle même quand on rentre de balade alors qu'elle aimerait rester en forêt (mais petit frère fatigué, heure du repas etc...)... Elle dit elle même se sentir mieux quand on passe de longs moment en forêt, qu'elle s'y sent bien, ou qu'elle se sent mal de rentrer déjà! 


C'est donc devenu ce qui rythme nos journées; Pas besoin d'aller forcément bien loin. Nous restons parfois en lisière de forêt ou au bord de la rivière, mais ils y inventent une multitude de jeux. L'important n'est pas tant la distance parcourue, le fait de partir loin, on peut trouver bien des choses à observer et à découvrir autour de chez soi. Peut être plus difficile lorsque l'on vit en ville, mais de petits parcs boisés, fleuris sont souvent source de bien d'observation  pour les enfants. Ce dont ils ont besoin c'est de pouvoir observer, et essayer de comprendre l'environnement et le biotope dans lequel ils évoluent. 

 

Déjà bien convaincue de l'importance du temps passé en pleine nature pour les enfants, la lecture du livre de Scott D. Sampson "how to raise a wild child" (comment élever un enfant sauvage en ville), a fini de me convaincre et à me motiver à leur donner ce temps de nature et de "wild life" (vie sauvage). Dans son livre, Sampson explique en quoi il est nécessaire pour un enfant de passer du temps dehors, accompagné de ses parents. Mais aussi du rôle de "passeur de nature", impliquant de ne pas sortir "juste comme ça", d'accompagner l'enfant, de le laisser explorer, d'être là pour lui apporter des réponses s'il en demande (et pourquoi pas en lui posant des questions pour l'amener à réfléchir et trouver ses réponses par lui même). Il donne également des clés pour réussir à reprendre contact avec la nature, des idées simples à réaliser pour trouver la motivation à sortir, y compris (et surtout) lorsqu'on vit en ville. Que ce soit en faisant un petit potager, de petites plantations, en participant à des sorties proposées par des clubs nature, ou d'écouter les bruits que l'on entend pour essayer de les reconnaître...etc D'être plus que "juste un promeneur", pour se reconnecter réellement à la nature. Et de transmettre cela à nos enfants. Plus que nécessaire pour leur santé physique et mentale à l'heure où on passe trop de temps devant les écrans (Sampson fait d'ailleurs une constatation effrayante sur le nombre d'heures passées devant des jeux vidéos à l'âge de 20 ans, il me semble que ça se compte en plus de 10000 heures, j'ai un doute là mais ça vous donne une raison supplémentaire pour le lire ;) )  Il s'agit aussi de leur faire aimer la nature, et leur donner envie d'en prendre soin.




Pour répondre à ce besoin, nous avons  ici fait le choix de sortir beaucoup, et d'offrir à nos enfants un abonnement au Wild Explorers Club. Un "club nature interactif", par le biais duquel ils reçoivent chaque semaine une nouvelle mission à réaliser. Une mission qui va leur permettre d'approfondir, de rechercher, d'observer, de comprendre l'environnement autour de nous. Le mois terminé (et donc les 4 missions du mois), ils reçoivent un badge virtuel, leur permettant de passer à l'étape suivante.
La demoiselle est totalement ravie. Non pas que nous manquions d'objectifs lors de nos balades, mais cela en rajoute, et puis les missions, les vidéos, tout est en anglais. Un bon moyen donc de pratiquer l'anglais. Apprendre à vivre comme un explorateur, apprendre à avoir l'oeil, apprendre à préparer ses affaires comme un explorateur,....   Et ça nous permettra probablement aussi de glisser sur de grands explorateurs dans nos lectures/découvertes/activités. Il s'agit d'un abonnement de 14$ par mois. (Je préfère les placer dans un abonnement de ce genre qu'en jouets qui s'éparpillent un peu partout). Les missions sont diverses et variées, et les petits badges en fin de mois sont une motivation de plus pour les enfants.
A défaut de rejoindre (pour le moment) un club nature ici. (Même si nous avons pris contact avec un guide naturaliste de la LPO pour organiser des sorties découvertes de la faune et flore locale). 

Nos journées sont donc riches, et bien agréables. 
L'automne qui se profile promet de belles balades également, de belles cueillettes aussi :) 

Et les enfants sont friands de ces sorties natures, de découvertes, et marchent plutôt avec plaisir (le petit 2ème a parfois un peu plus de mal à nous suivre mais il semble apprécier lui aussi nos longues heures en forêt... d'ailleurs il parle "peu", mais il sait repérer des couchettes de chevreuil, et les plumes de geai des chênes, c'est donc qu'il y est sensible lui aussi!).

Je vous souhaite à vous aussi de belles balades, et de belles découvertes avec vos enfants!!!
























dimanche 26 février 2017

Centuries book... Le livre des siècles #Charlotte Mason





Nos activités quotidiennes ainsi que nos lectures (surtout nos lectures en fait) nous amènent régulièrement à croiser des évènements "historiques", des personnages...  C'est en lisant le tome 1 de "la petite maison dans la prairie", l'été dernier, et d'une remarque sur leur manière de s'éclairer (et oui l'électricité, le téléphone, on n'y était pas vraiment et sur la question de la période où ils ont vécu) que l'on a (brièvement) évoqué le fait qu'à cette époque ils ne vivaient pas comme nous à l'heure actuelle, que leur mode de vie était bien différent et que ce sont toutes les inventions venues après qui ont fait évoluer notre mode de vie. J'avais à ce moment là déjà pu lire quelques articles sur Charlotte Mason, notamment sur ce qu'elle appelait les Living books ** (qui nous ont justement diriger sur la lecture des aventures de la famille Ingalls), et j'avais croisé à plusieurs reprises au cours de mes lectures le terme de "Centuries Book" (livre des siècles). 



J'ai donc peaufiné mes recherches sur ce sujet et découvert un outil vraiment intéressant. Il s'agit d'une frise chronologique que l'on réalise dans un cahier ou un classeur (j'ai choisi le classeur, on verra avec le temps et l'utilisation, si je confirme ce choix). Une frise "géante" qui n'a pas pour objectif de recenser toutes les dates historiques, personnages, évènements etc....l'objectif n'est pas d'en faire une encyclopédie mais d'offrir à l'enfant un support sur lequel il pourra consigner des évènements historiques ou des personnages croisés dans les lectures qu'on lui fait, dans des documentaires ou sorties...  il pourra y coller/dessiner/écrire les évènements ou les personnes qui l'auront marqué... et de pouvoir situer une invention, un personnage, un évènement,... dans le temps.

Pour le support, j'ai choisi un classeur A4, et j'ai réalisé les pages moi même (tout simplement sur Word). Il y avait plusieurs formats déjà tout prêts à imprimer, mais au final, vu l'âge de la demoiselle (bientôt 5 ans) j'ai choisi de le faire le plus simple possible. Une frise rapide rappelant les différentes périodes (préhistoire, antiquité, époque moderne, époque contemporaine) et je pense mettre au tout début un récapitulatif des couleurs qu'on utilisera en fonction des thèmes (personnage, art, invention, évènement, ....) 
Quant à la frise j'ai choisi de débuter par la préhistoire en prévoyant une page par "période" : paléolithique, néolithique, âge de bronze, âge de fer). 



L'Histoire débutant avec les débuts de l'écriture (-3000) la frise se poursuit ensuite de 3000 ans avant J-C à 2017... Après de longues heures à réfléchir sur la durée que j'allais mettre sur chaque page, hésitant à choisir la même échelle tout le long de la frise (ce qui est généralement recommandé pour ne pas laisser plus de place aux 19è ou 20è siècle qu'aux premiers siècles sous prétexte d'un nombre d'inventions plus conséquentes), ou à changer d'échelle de temps lorsqu'on avance dans l'Histoire...  J'ai opté pour cette deuxième solution, pour que la demoiselle ait "suffisamment de place" lorsqu'elle aura envie d'y inscrire quelque chose (elle écrit encore très grand et j'ai donc privilégié le fait de lui laisser de la place pour écrire elle même et ne pas être restreinte si plusieurs évènements viendraient à être inscrits sur la même page). J'ai donc choisi de mettre : 
500 ans sur une page de -3000 à -500,
puis 100 ans par page de -500 à -50. 
50 ans par page de -50 à 400.
25 ans par page de 400 à 1400.
10 ans par page de 1400 à 1900.
5 ans par page de 1900 à nos jours.





Je pense choisir ensuite une couleur que l'on mettra sur un coin de page en fonction de la période historique (antiquité, période moderne, ou contemporaine), et de choisir une couleur qui permette de reconnaître le domaine auquel appartient l'information qu'elle veut garder... (invention, bataille, découverte, personnage,....) Les pages sont imprimées, il reste à détailler un peu l'organisation qu'on choisira pour son livre des siècles, mais il est quasiment prêt à être utilisé.



                                                                               ***
«Le livre des siècles est une source de joie pour son propriétaire, et on peut toujours trouver un petit moment, même les jours les plus chargés, pour y ajouter une illustration de temps en temps. Les enfants prennent un grand plaisir à compléter leur livre. Nul besoin d’être un grand artiste pour faire un livre intéressant - la propreté et la précision sont les seules qualités requises. Les musées ont bien plus d’intérêt pour les détenteurs d’un tel ouvrage: il rend capable de reconnaître des objets qui sont déjà devenus de vieux amis, à travers le livre des siècles.»
                                           Charlotte Mason
                                                     ***

Le support terminé, la demoiselle choisira librement ce qu'elle aura envie d'y mettre, et beaucoup de choses sont envisageables... lui laisser une page blanche à droite où elle pourra y mettre un dessin pour illustrer la page d'à côté.... beaucoup de choses sont possibles.. il est fait pour ressembler à celui qui le tient. 


** sur les living book -->  http://planeteparentage.blogspot.fr/2016/10/living-book.html   
 

mercredi 25 janvier 2017

Petites lectures hivernales

Voilà que l'hiver a pointé son nez, et avec lui notre table des saisons se pare de ses couleurs hivernales elle aussi....  Notre panier de livre s'est également mis au goût du jour...

Voilà ce que nous lisons (sur le thème de l'hiver) en ce moment..

Le livre rouge de l'Hiver...  retrace la vie d'un petit garçon, surnommé Monsieur Météo, au fil de chaque saison (un livre par saison) comment la vie autour de lui change... le marronnier de l'école qui a perdu toutes ses feuilles, la nuit qui tombe tôt le soir, ....






Winter de Gerda Müller...  imagier cartonné (et donc assez résistant pour les plus petits)...  avec des scènes de la vie quotidienne en hiver. On aime bien les images et la possibilité de les commenter, et d'apporter du vocabulaire pour les petits.





 La surprise du Hérisson... Pour le coup pas très montessorien... mais on l'aime bien quand même... une belle histoire d'amitié et de partage...



Devine qui fait quoi  de Gerda Muller ... un livre sans texte que les enfants ont reçu cette semaine... un "jeu de piste", des traces à suivre pour deviner à qui appartiennent les traces, vers où vont-elles? qui fait quoi ?  un beau moment d'observation...



Jour de neige...  de Delphine Chedru... de belles images, et là encore, sans texte... pour suivre les traces des animaux de la forêt.. mais pas que les leurs... Dans le même esprit que Devine qui fait quoi... il permet de passer un bon moment à imaginer, à se poser des questions, à enquêter... et  pour les plus grands à observer les empreintes pour tenter de deviner à qui elles appartiennent... (ici on va en profiter pour ressortir le jeu plastifié des empreintes des animaux de la forêt)... 

 



Et voici notre table des saisons aux couleurs de l'Hiver...  d'autres choses viendront encore... mais on est bien occupé... alors c'est un peu passé au second plan ces derniers temps!







D'autre pistes...
L'hiver de la famille souris,
Les saisons dans la collection mes ptites questions
Les ptits dormeurs : l'hibernation 
Les livres de land art de Marc Pouyet 
Regarde dans la neige (pour les plus petits , à toucher  et comme les autres livres de cette collection de belles images... ici on les aime bien :) )


mardi 17 janvier 2017

A la découverte des Inuits




On a profité des derniers jours de 2016 pour s'offrir un temps rien qu'à nous, entre filles pour visiter l'exposition proposée par le musée Dauphinois sur le thème des Inuits et de la vie des habitants du Grand Nord. La demoiselle étant toujours intéressée par tout ce qui se passe ailleurs dans le monde, d'autres modes de vie, d'autres paysages, .. la vie extrême sur les régions polaires est fascinante, ce mode de vie encore traditionnel même s'il évolue de plus en plus (et pas forcément pour de "bonnes raisons").

Direction le Canada donc, au Nunavik, petit territoire au Nord du Québec... pour quelques heures à la découverte de ces peuples du  Grand Nord.




L'occasion de situer le Canada sur un planisphère, (pas vraiment une surprise, la demoiselle savait très bien sur quel continent se situe le Canada, et son emplacement sur une carte... ) de situer le Nunavik et de parler de l'histoire des Inuits... L'histoire des "paleoesquimaux", de leur arrivée, il y a des milliers d'années en Amérique du Nord en provenance de l'Asie..arrivés là "par hasard"... à force de suivre les animaux qu'ils chassaient... avançant de plus en plus, quittant l'Asie pour arriver sur ces terres d'Amérique du Nord.... ce qui nous a aussi permis de réfléchir sur cette grande date qu'est 1492, annoncée comme LA découverte de l'Amérique du Nord par Christophe Colomb... mais après un peu de réflexion et de lectures sur le sujet, finalement, d'autres peuples sont arrivés en Amérique du Nord, bien avant lui...  comme par exemple des peuples arrivés d'Asie.

L'exposition (qui était en place depuis plusieurs mois déjà) abordait le mode de vie des Inuits, leur culture, puis (un peu plus complexe à comprendre quand on a 4 ans et demi ) l'influence des occidentaux et des blancs sur leur mode de vie... l'impact qu'ils ont eu en voulant intervenir sur la vie des Inuits... Découvrir pourquoi les habitants du Grand Nord préfèrent qu'on les nomme les Inuits (qui signifie "êtres humains" en Inuktitut) plutôt qu'Eskimos/Esquimaux (qui signifie "les mangeurs de viande crue")... Une fois qu'on connaît le sens des mots... effectivement on peut comprendre que se faire appeler Esquimaux n'est pas très agréable à entendre... On a pu voir comment sont fabriqués les igloo, qui servent (servaient) d'habitation l'hiver, les traîneaux qui servent à se déplacer (même si de plus en plus ils sont remplacés par des motos neige)... les vêtements et le manteau traditionnel des femmes inuits (amauti) qui leur permettent de porter les enfants dans la capuche...





Amauti : manteau traditionnel des femmes inuits

leur mode de vie et d'alimentation;... un mode de vie, non sans rappeler celui des "premiers hommes"... une vie simple,  de chasse, de pêche....  jusqu'à ce que les occidentaux, les "blancs" interviennent en voulant imposer leur mode de vie...






Une exposition vraiment intéressante, qui permet de découvrir comment les Inuits vivent sur ces régions polaires, dans des régions froides, où alternent les périodes de nuits polaires et de soleil de minuit... C'est d'ailleurs un point sur lequel on est revenue plusieurs fois... comme ça doit être "bizarre" de passer des journées où il fait nuit, ou à l'inverse d'aller se coucher alors que le soleil lui ne se couche pas...

On en profite donc pour lire sur le sujet, et aborder davantage la vie des Inuits, la vie dans ce froid polaire...  Des expériences pour découvrir comment leur épaisse couche de graisse protège les animaux du froid... comment la fourrure permet de garder la chaleur..
Des documentaires sur la fabrication d'un igloo, des vidéos où l'on peut entendre les femmes inuits chanter le kattajak, chant de gorge traditionnel...   qu'on a pu découvrir au musée et qui, d'après ma petite grande "ressemble au brâme du cerf".
Je pense qu'on va prochainement tenter d'écrire son prénom en inuktitut... qui combine un système assez complexe de signes dont l'inclinaison ou la position changent selon la voyelle qui suit...


Inuktitut... et son "alphabet"


L'occasion aussi de découvrir que certains mots que l'on utilise au quotidien, sont en fait des mots d'Inuktitut :  Anorak, Kayak, Igloo (qui signifie 'maison')...





Kayak


 On profite de la neige pour construire un igloo à notre façon ... les inuits et autres animaux polaires sont de sortie eux aussi...







Avant de se lancer dans la construction d'un igloo en kappla



 



On continue en ce moment avec la réalisation d'un "lapbook"  et le dossier    pédagogique qui était mis à disposition par le musée...                              





Femme inuit avec son bébé dans la capuche de son amauti




Nos journées sont donc bien occupées, puisque nous sommes toujours plongées dans notre voyage virtuel aux Etats-Unis... (mais ça fera l'objet d'un autre billet!!!)